L’eau au quotidien

Pure et légère

Le composant le plus abondant du corps humain c’est… l’eau. Notre organisme contient 60% d’eau qu’il faut renouveler régulièrement puisque chaque jour on en élimine environ 2,5 litres par la respiration, la transpiration, les reins et à titre plus anecdotique par les larmes.

Notre corps a besoin d’eau. Même si les aliments lui fournissent environ 1 litre de ce précieux liquide, les boissons, avec au premier rang l’eau, doivent compléter les pertes à hauteur d’environ 1,5l. La consommation d’eau est d’autant plus essentielle lors d’une activité physique car un corps bien hydraté fonctionne mieux.

Sa pureté et sa légèreté font de Pierval l’eau appropriée pour votre corps au quotidien. C’est une eau de source naturellement plate, légère et équilibrée. Très agréable à boire, Pierval se consomme avec plaisir à tout moment de la journée.

Pierval existe aussi en format 0.5L pour vous suivre partout.

Pour toutes les occasions

De par son goût et sa composition, Pierval peut être consommée en toute occasion.
Pierval 1,5L est le format idéal pour vous hydrater tout au long de la journée. A la maison, en pique-nique, au sport, il représente la quantité journalière conseillée pour un adulte.
Il n’y a pas d’heure pour boire l’eau Pierval

l'eau au quotidien
  • Buvez un verre de votre eau avant le petit déjeuner : l’eau est plus vite assimilée et assure un bon drainage de l’organisme.
  • N’oubliez pas le verre d’eau de l’avant-déjeuner qui remettra votre palais « à neuf. »
  • Pendant les repas, buvez un verre d’eau après chaque plat pour mieux profiter des saveurs du suivant.
  • Entre les repas, buvez sans modération ou du moins, un grand verre toutes les deux heures.
  • Avant d’aller vous coucher, un grand verre d’eau permet de bien hydrater votre organisme.

Le saviez vous ?

Pierval, sa qualité traverse les frontières !

L’eau de source Pierval est très largement commercialisée à l’étranger et notamment en Afrique où elle est présente dans de nombreux pays et plus particulièrement au Sénégal.

La bouteille d’eau : une formidable invention au service du consommateur !

La bouteille d’eau ? Préservant l’intégralité même de l’eau, la bouteille d’eau remplit un rôle essentiel en terme de santé, de sécurité, de praticité, d’information, mais aussi d’écologie : découverte.

L’eau de source doit obligatoirement être embouteillée sur le lieu de la source. À peine captée, l’eau doit aussitôt être préservée pour conserver intactes ses qualités naturelles ! C’est l’emballage qui va jouer ce rôle primordial à sa préservation. Pour des raisons de sécurité, le conditionnement doit être conforme à la réglementation en vigueur sur les matériaux en contact avec les aliments. En verre ou en plastique, la bouteille doit ainsi garantir la sécurité alimentaire et la qualité de l’eau de sa captation à sa consommation.

Garantir la délivrance au consommateur d’une eau aussi pure que la nature l’a produite à sa source, telle est la mission de la bouteille durant les phases de stockage, de transport et de distribution. Ainsi, le cahier des charges qui a conduit à l’élaboration de la bouteille d’eau en plastique est certainement l’un des plus ambitieux qui fut : tout comme le verre, le plastique doit offrir des qualités de résistance, d’inaltérabilité et de neutralité. Objectif : garantir la préservation de la pureté originelle de l’eau. Comment ? En veillant à ce que la bouteille, en plastique désormais, ne puisse jamais être contaminée par un quelconque agent extérieur.

1992 : fini le PVC ! Une nouvelle bouteille de 1,5L en PET (Polyéthylène Téréphtalate) arrive sur le marché : une véritable révolution. Fruit d’un important travail de recherche, le PET est :

  • inaltérable, la bouteille d’eau en PET ne casse pas, ce qui évite tout risque de coupures ;
  • flexible, résistant, neutre, le plastique PET permet de réduire le poids des bouteilles ;
  • plus légère, plus solide, plus souple, la bouteille d’eau en PET est aussi transparente que le verre.
  • 100 % recyclable, le PET offre une seconde vie à la bouteille d’eau : une fois triée par le consommateur, la bouteille plastique vide est retransformée en nouvelle matière plastique qui permet la fabrication de nouvelle bouteilles !

A la différence d’un grand nombre d’emballages plastique, les bouteilles d’eau sont intégralement recyclables: la bouteille plastique en PET proprement dite, mais aussi son bouchon en PEhd (Polyéthylène Haute Densité). Grâce aux gestes de tri des consommateurs et au système de collecte sélective des communes, les bouteilles sont recyclées. Ainsi, la bouteille d’eau en plastique PET peut avoir une nouvelle vie. Elle est transformée en nouvelle matière plastique, qui va servir pour la fabrication de nouvelles bouteilles PET !

Ainsi se crée une boucle vertueuse et circulaire du recyclage de la bouteille à la bouteille.

Le saviez vous ?

Le poids des bouteilles d’eau
En seulement 20 ans, le poids de l’emballage plastique d’une bouteille d’eau de 1,5L a largement diminué, passant de 47g en 1994 en moyenne à 28g en 2012 (source Adelphe) .

La bouteille Pierval optimisée :
En ce qui concerne la bouteille de Pierval, le poids de la bouteille est encore plus optimisé, puisqu’elle pèse 22 g et son bouchon à peine plus de 1g soit un poids optimisé de 30% sur les 15 dernières années !

Bon à savoir !
Depuis 2017, la bouteille 1L5 destinée à conditionner l’eau de Pierval intègre 25% de matière recyclée ! Du plastique fabriqué en France dans l’usine de recyclage des Sources ALMA.

Il n’y a pas de Bisphénol A dans les bouteilles d’eau !

Contrairement à certaines idées reçues liées à une méconnaissance du sujet, Il n’y a pas de Bisphénol A dans les bouteilles d’eau.
Le Bisphénol A n’est pas présent dans les bouteilles d’eau en plastique. En effet, les bouteilles d’eau sont constituées uniquement de plastique de type PET et le PET ne contient pas de Bisphénol: une garantie de sécurité sanitaire et alimentaire.

L’eau de source doit obligatoirement être embouteillée sur le lieu de la source. À peine captée, l’eau doit aussitôt être préservée pour conserver intactes ses qualités naturelles ! C’est l’emballage qui va jouer ce rôle primordial à sa préservation. Pour des raisons de sécurité, le conditionnement doit être conforme avec la réglementation en vigueur sur les matériaux en contact avec les aliments. En verre ou en plastique, la bouteille doit ainsi garantir la sécurité alimentaire et la qualité de l’eau de sa captation à sa consommation.

Non, il n’y a pas de Bisphénol A dans les bouteilles d’eau. Les plastiques utilisés dans la composition des bouteilles d’eau n’en contiennent pas. Les bouteilles plastiques utilisées pour embouteiller l’eau sont constituées de plastique PET (Polyéthylène Téréphtalate), gage de sécurité sanitaire et alimentaire.

Il aura fallu, début 2013, la promulgation d’une nouvelle loi (voir Article « En synthèse ») visant à l’interdiction du Bisphénol A dès 2015 dans les composants des emballages alimentaires, pour que la machine médiatique… s’emballe ! Victimes d’une méconnaissance du sujet, les bouteilles d’eau ont été parfois montrées du doigt : des journalistes, pas suffisamment informés, ont pu dire que le Bisphénol A entrait dans la composition des bouteilles d’eau en plastique. Or, c’est tout le contraire : les bouteilles d’eau ne contiennent pas de Bisphénol A!

Il faudra même que l’ANSES (Agence nationale de sécuritaire sanitaire alimentation, environnement, travail) monte au créneau pour venir défendre les bouteilles d’eau. « Il n’y a pas de Bisphénol A dans les bouteilles d’eau minérale », indique-t-elle dans un communiqué. « Le Bisphénol A, composant chimique très répandu dans les objets de la vie quotidienne, est présent dans certains plastiques rigides de type polycarbonate à ne pas confondre avec le plastique (PET) des bouteilles d’eau qui n’a jamais contenu ce type de molécule. »

À la demande de l’ensemble de la profession, l’ANSES a procédé à une étude visant à évaluer la concentration de Bisphénol A dans les eaux destinées à la consommation humaine. La conclusion de cette étude est sans appel : – l’eau du réseau domestique (eau du robinet) : 86% des ressources et 96% des échantillons prélevés au robinet du consommateur ne présentent pas de concentration détectable en Bisphénol A (BPA) ; – les eaux conditionnées (bouteilles d’eau) : aucune présence de Bisphénol A n’a été détectée dans les 50 eaux conditionnées dans des bouteilles d’eau en PET… ni même, dans les 10 eaux conditionnées dans des canettes en aluminium !

Les bouteilles d’eau mises en circulation sur le marché sont en plastique PET. Or Le PET ne contient pas de bisphénol. CQFD ! Comment savoir si une bouteille en plastique est en PET ? En cas de doute, les consommateurs peuvent se rabattre sur le logotype triangulaire composé de trois flèches, avec un numéro inscrit en chiffre au milieu de ces trois flèches. Si vous voyez le chiffre N°1, qui plus est avec le signe PET gravé en dessous, vous avez alors la garantie qu’il n’y a aucune présence de Bisphénol A.

Bisphénol A et bouteilles d’eau… en synthèse !

Que les consommateurs se rassurent : il n’y a pas de Bisphénol A dans les bouteilles d’eau. Définitions et explications… dans un monde qui a soif de transparence !

L’eau de source doit obligatoirement être embouteillée sur le lieu de la source. À peine captée, l’eau doit aussitôt être préservée pour conserver intactes ses qualités naturelles ! C’est l’emballage qui va jouer ce rôle primordial à sa préservation. Pour des raisons de sécurité, le conditionnement doit être conforme avec la réglementation en vigueur sur les matériaux en contact avec les aliments. En verre ou en plastique, la bouteille doit ainsi garantir la sécurité alimentaire et la qualité de l’eau de sa captation à sa consommation.

Le plastique des bouteilles d’eau (PET) est un emballage passé au crible par le Code de la Santé Publique et la réglementation alimentaire européenne (Règlement européen CE n° 1935/2004 et l’Article R. 1322-36 du Code de la Santé Publique). Le PET est un haut polymère ne comportant pas d’additif. Ne contenant ni Bisphénol A, ni phtalates, il présente une très grande inertie chimique dans l’eau.

Le Bisphénol A n’entre pas dans la composition des plastiques PET utilisés lors de la fabrication les bouteilles d’eau. Pourquoi ? Tout simplement, parce que le PET exclut les plastifiants et autres additifs.

Toute substance utilisée dans un emballage alimentaire est évaluée par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) au regard de ses caractéristiques toxicologiques. Lorsque nécessaire, des restrictions d’utilisation sont imposées, notamment en cas de migration globale et de migration spécifique de telle ou telle molécule. À ce sujet, que les consommateurs soient définitivement rassurés : les bouteilles d’eau en PET présentent toutes les garanties nécessaires à la préservation de la santé de tout un chacun.

Le conditionnement de la bouteille d’eau en plastique PET offre des qualités formidables en terme de santé, tout d’abord, puisque l’eau y reste intacte. La bouteille d’eau permet, bien sûr, de transporter l’eau et de s’hydrater à tous moments.

De part son packaging, la bouteille d’eau permet de renseigner le consommateur sur les caractéristiques du produit, son origine, sa composition. Les étiquettes permettent de donner certaines recommandations et messages écologiques (Points verts, recyclage).

Autre avantage et non des moindres : si la bouteille d’eau en plastique PET présente des avantages considérables en termes de recyclage : Le PET a en effet l’avantage d’être 100% recyclable. Il suffit à chacun de trier ses emballages. Toute bouteille PET pourra ainsi être recyclée. Le plastique des bouteilles d’eau aura ainsi une seconde vie, sous forme de matériau isolant, textile polaire, voire il pourra même servir à la fabrication de nouvelles bouteilles d’eau !

Une loi a été promulguée début 2013 : elle vise à interdire le Bisphénol A dans la composition de tous les contenants alimentaires, et ce, dès 2015. La promulgation de cette loi a donné à un amalgame médiatique, certains médias ayant cru et relayé que l’on trouvait du Bisphénol A dans la composition des bouteilles d’eau en plastique. La Chambre syndicale des eaux minérales, le Syndicat des Eaux de Sources et ses producteurs tiennent à informer les consommateurs que cette nouvelle loi ne concerne pas les bouteilles d’eau en PET (Polyéthylène Téréphtalate).

Le Bisphénol A est utilisé pour la fabrication industrielle de plastiques de type polycarbonate et de résines époxy. Il est notamment utilisé comme antioxydant dans les plastifiants et le PVC (lunettes de soleil, CD, biberons, etc.). Mais, rappelons-le : le Bisphénol A n’entre pas dans la composition des plastiques PET utilisés pour la fabrication des bouteilles d’eau.

Pour repérer les emballages et autres contenants alimentaires qui pourraient comporter du bisphénol A, il faut se reporter au logotype composé des trois flèches. Généralement, les contenants en polycarbonates portent le sigle « PC ». Si c’est le N°7 qui y figure, il faut être vigilant : le N°7 correspond à « autre plastique » où l’on peut parfois trouver du Bisphénol A.

En revanche, si le logo porte la mention «PET » ou le « N°1 » (qui correspond au numéro du PET), on peut être sûr qu’il s’agit de PET, et que l’emballage plastique ne contient donc pas de Bisphénol A.